LinneaJ'ai examiné des canots, et leurs formes, et j'ai remarqué qu'elles sont différentes. J'aimerais qu'on m'explique comment ils diffèrent. Je vois bien qu'il y a des différences, mais je ne sais pas pourquoi un canot aurait une forme différente de celle d'un autre. Pourriez-vous me l'expliquer?

AncienJe ne suis pas un expert en canots, mais j'en sais un peu grâce au travail que j'ai fait dans les centres culturels. Quand j'ai commencé à faire des recherches, j'ai trouvé parmi des photos dans un musée une photo prise au lac Harrison qui montrait une pirogue de mer. Je me suis demandé, « Qu'est-ce que cette pirogue de mer fait au lac Harrison? » En continuant mes recherches, j'ai trouvé que notre peuple faisait du commerce avec les Nootka, un autre peuple de la Côte Ouest, et utilisait des pirogues de mer, qui étaient immenses. Nous les appelons des pirogues de transport, parce que nous allions de village en village. Nous ne restions pas au même endroit tout le temps. Nous allions dans différents villages, et nous utilisions les pirogues pour le transport.

Les canots plus petits, que nous utilisions dans les rivières, par exemple, avaient une forme différente. Nous les appelons des canots à nez plat, ou canots à proue arrondie. La proue était différente de celle d'un bateau, ce qui voulait dire que, dans les rapides, la rivière ne vous contrôlait pas. Vous ne faisiez qu'effleurer la surface des rapides.

LinneaOh!

AncienSi vous aviez eu un canot avec une proue pointue, la rivière vous aurait contrôlé. Elle vous aurait amené là où elle voulait!

LinneaAh!

AncienC'était donc là la différence entre les canots de rivières et les pirogues de mer. La proue des pirogues de mer était très haute. Comme celle des bons bateaux qui vont en mer, elle était recourbée, de sorte que l'eau s'en écartait, et n'entrait pas dans la pirogue. Cela était très important, et il y avait beaucoup de discussions lorsqu'il s'agissait de décider de la forme de la proue pour une de ces pirogues. Quand j'ai fait mes recherches, j'ai trouvé qu'il y avait la tête d'un animal, avec deux oreilles, sur ces proues, et nous nous sommes toujours demandés à quoi servaient ces deux oreilles. J'ai trouvé plus tard que les chasseurs de baleines s'en servaient pour y appuyer leurs harpons.

LinneaAh! <rires> Cela a du sens!

AncienIls poursuivaient la-leurs harpons étaient lourds, ils ne pouvaient les porter, autrement ils se seraient fatigués. Lorsqu'ils atteignaient le canot, je veux dire la baleine, ils n'auraient pas eu la force de les lancer.

Linnea<rires>

AncienIls les appuyaient donc sur la proue-

LinneaOui, oui.

Ancien-et quand ils arrivaient à la baleine, ils pouvaient la harponner.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site