RikkiSiya:mchess, Frank Malloway, savez-vous l'âge que vous aviez lorsqu'on vous a fait comparaître, debout, pour vous donner le titre d'ancien, et pour vous donner votre nom?

FrankJe pense qu'on m'a donné mon nom bien avant que je devienne un ancien. Je crois que je suis devenu un ancien plus tard que Jeff, vu qu'il a commencé à pratiquer notre culture et à l'apprendre bien avant moi.

Je pense que lorsque je travaillais au Centre Culturel Coqualeetza, ce qui est arrivé, c'est que, comme tous les gens disent, mon père m'a dit, « Ton chemin dans la vie est déjà tout tracé. Ce qu'ils veulent t'apprendre, c'est ton chemin. Ne te pose pas de questions sur la direction de ce chemin. »

Il m'a fallu retourner à l'école, vous savez, j'ai dû quitter l'école à 12 ans parce que j'avais la tuberculose, et je ne suis pas retourné à l'école à ma sortie de l'hôpital. Je n'avais donc complété qu'une 6ème année. Le travail que je faisais demandait une 12ème année, alors j'ai dû retourner au Vancouver Community College pour compléter cette 12ème année. Quand j'ai voulu commencer dans le métier que j'avais choisi, il y a eu une ouverture au Centre Culturel Coqualeetza, et j'y suis allé.

Les anciens de Coqualeetza sont devenus mes professeurs. Je les respectais, parce qu'eux-mêmes, et leurs connaissances, n'avaient pas été souillés par l'école résidentielle. Aucun d'entre eux n'avait été à l'école résidentielle, et les anciens de leur temps avaient été leurs professeurs. J'ai appris tout ce que je pouvais d'eux, et c'était comme lire une encyclopédie.

RikkiOui, c'était frais.

FrankOui, frais, pas tordu, pas changé ou autre chose comme ça.

RikkiPas souillé, non.

FrankAujourd'hui, dans un groupe d'anciens, il y en a très peu qui ont cette connaissance. Ils se nomment eux-mêmes « anciens », mais ils ne connaissent pas l'histoire, ils ne connaissent pas la culture. Mais ils sont vieux.

RikkiOui.

FrankJe suis allé à une réunion, et quand j'en ai fait rapport au chef, je lui ai dit, « Je suis allé à la réunion des anciens la semaine passée. Vous savez, il y avait là à peu près une douzaine de personnes, mais je pense qu'il n'y avait que deux anciens. Les autres étaient tous des personnes âgées. »

Tous<rires>

FrankOh, quel trouble cela m'a causé! Ils m'ont réellement enguirlandé, vous savez! Mais je pense qu'un ancien comme moi est quelqu'un qui a appris notre culture, notre langue, et notre histoire.

J'ai un jour participé à un rassemblement. Nous nous étions rendus à New Westminster en canot, et l'ancien Shane Point y était. Il a une grande connaissance de son histoire et de sa culture. Il vient de Musqueam et de Nanaimo, et il m'appelle toujours « le vieil homme, le vieil homme Frank », vous savez, « le vieil homme Siya:mchess ». Il avait dû quitter tôt afin de ne pas manquer le traversier, et j'ai dû expliquer aux gens pourquoi il m'appelait un vieil homme, plutôt qu'un ancien. Je leur ai dit que peu de temps auparavant, un conférencier avait présenté le problème de la définition du mot « ancien ». Il avait dit, « Vous savez ce qu'est un ancien : la définition de « ancien autochtone » implique qu'il doit connaître son histoire, qu'il doit connaître sa culture, et qu'il doit connaître sa langue. » Et j'ai dit à ces chefs, « J'en ai deux sur trois, en tout cas! »

Tous<rires>

FrankJe connais mon histoire, je connais ma culture, mais je ne connais pas ma langue, donc je ne suis pas un ancien. Je sais beaucoup de choses, mais je ne peux pas me donner le nom d'ancien, parce que je ne connais pas ma propre langue. Mais, vous voyez, les gens nous appellent toujours des « anciens ». Même si nous ne connaissons pas notre langue, ils nous appellent toujours des « anciens ». Mais la définition d' « ancien » demande ces trois choses.

On m'a donné mon nom indien quand j'ai atteint l'âge de 45 ans. J'avais un frère plus âgé qui aurait dû recevoir ce nom, parce qu'il appartenait à mon grand-père, et le nom est transmis généralement au premier fils. Mais ce frère était un alcoolique, et ils n'ont pas voulu le lui donner.

RikkiCela a du sens.

FrankIls m'ont donc donné le nom. Mais quatre ou cinq ans plus tard, mon frère a cessé de boire, et mon père ne pouvait pas trouver de nom pour lui. Il a dû aller là d'où venait mon arrière-grand-mère, dans la nation Squamish. Il y a trouvé un nom, parce qu'il était relié à mon arrière-grand-mère, et il a pris ce nom des Squamish. C'est de cette façon que les choses se passent.

Et c'est très difficile, vous savez, de porter le nom de mon grand-père, le nom de mon arrière-grand-père. En fait, pas mon arrière-grand-père, mon arrière-arrière-arrière-grand-père. Ils étaient les deux Siya:mchess. Dans l'ancienne langue Chilliwack, cela ne se prononçait pas Siya:mchess, c'était Chiamchus. La langue a changé dans la vallée du Fraser, et c'est devenu Siya:mchess.

Mon cousin germain qui habite à Nooksak, Washington, est venu en visite et m'a demandé, « Oncle Vincent m'a dit que je pouvais utiliser ces noms. Est-ce que quelqu'un les porte? » J'ai regardé sa liste, et tous les noms étaient déjà pris. Il m'a dit, « Je voulais le nom de grand-papa! » Je lui ai répondu, « Je porte ce nom, mais j'ai une idée, si tu veux nommer ton garçon, sers-toi de la vieille langue, appelle-le Chiamchus. » Il a dit, « D'accord! » Quand il a baptisé son garçon, ils l'ont appelé « Chiamchus », mais tout le monde sait d'où il provient. Il vient de …

Un de mes neveux me disait qu'il ne voulait pas que les noms des quatre frères de la tribu Chilliwack quittent cette tribu. Mais un de ces noms s'est retrouvé à Saanich. Il est allé voir son grand-père et lui a demandé, « Pourquoi avez-vous envoyé ce nom à Saanich? » « Je ne l'ai pas envoyé à Saanich! » lui a répondu le grand-père. « Mais le nom est là! », à quoi le grand-père a répondu, « Oh, je ne savais pas de quoi tu parlais! »

Tous<rires>

FrankIl avait donné la permission à sa fille d'utiliser le nom pour son petit-fils.

RikkiOh, je vois.

FrankMon neveu est donc allé voir sa tante et lui a dit, « Je vais vous laisser prendre ce nom, mais votre petit-fils ne peut pas le transmettre. Le nom doit revenir à Chilliwack. »

RikkiOui.

FrankC'est de ce genre de choses que les anciens doivent s'occuper et qu'ils doivent surveiller.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site