Maison semi-souterraine

Langue du commerce

Les mots Halq'emeylem concernant le commerce et les échanges sont nombreux et donnent une idée de la complexité des activités économiques avant l'arrivée des Européens. Il y a des mots différents pour signifier un échange réciproque de cadeaux, un échange à l'occasion d'un potlatch, un échange de travail, un échange de marché, un échange à l'occasion du jeu, les acquisitions suite à des raids ou à la guerre, et même la compensation pour des services médicaux et spirituels. Il y a également des mots qui décrivent la distance sociale entre les gens, depuis les amis les plus proches, la famille, et les connaissances, jusqu'aux gens avec lesquels on n'a aucun lien de parenté, et la nature de leurs rapports en matière de commerce.

Dans le passé, une langue du commerce, appelée jargon Chinook , a été utilisée sur toute la côte ouest. Le jargon Chinook était formé d'une grande variété de termes autochtones, et servait de langue de contact pour beaucoup de groupes autochtones isolés de la côte nord-ouest du Pacifique. Après l'arrivée des premiers Européens, le jargon Chinook commença à incorporer des mots anglais et français, de même que d'autres mots apportés dans la région par des immigrants.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site