Maison semi-souterraine

Vannerie

La vannerie et d'autres technologies de tissage occupaient une place importante dans la culture et la vie des Stó:lō. Les paniers fabriqués avec de l'écorce de cèdre sont très durables et ont une longue durée de vie. Le tissage de paniers était surtout l'apanage des femmes artisanes, et l'apprentissage des techniques de tissage et de vannerie débutait à un jeune âge. Le tissage du cèdre était une composante vitale du mode de vie Stó:lō, car les produits de la vannerie étaient employés dans la collecte de nourriture, la cuisson, l'alimentation, l'entreposage de la nourriture et plus encore.

Le type de tissage utilisé dans la fabrication d'un panier dépendait de l'usage qu'on voulait en faire. L'armure toile, qui produit un tissage diagonal plutôt qu'horizontal, permettait d'obtenir des objets souples qui pouvaient être pliés et entreposés en prenant moins de place que des paniers rigides. Le type de tissage utilisé pour fabriquer un panier était aussi une méthode d'identification, car son auteur avait probablement appris l'art de la vannerie de sa famille élargie, et chaque famille avait un style particulier qui lui était propre. Étant donné la disponibilité limitée de certaines racines ou écorces, le type de tissage utilisé pouvait également refléter la nature des matériaux employés. De plus, une touche décorative pouvait être ajoutée lors de la finition d'un tissage, particulièrement par l'ajout de matériaux teints, et ce afin de mettre en valeur l'artisan et de souligner son affiliation avec le produit fini.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site