Longue maison - façade

Filets-sacs

L'utilisation de filets-sacs était une autre méthode employée pour capturer des poissons dans les zones plus calmes et plus profondes du fleuve Fraser. Le filet-sac avait une embouchure de 4 mètres par 1.5 mètres, et le sac du filet pouvait avoir plusieurs mètres de long. On tenait le filet à quelques centimètres du fond du fleuve, en utilisant des perches de longueur appropriée. Les Stó:lō étaient capables de détecter quand le filet avait atteint le fond du fleuve, grâce à des plumes fixées au bas des perches-les plumes étaient employées pour détecter le fond, de la même manière que des plumes sont utilisées pour détecter les esturgeons au fond du fleuve. Le filet était maintenu par deux personnes dans des canots différents, d'où l'on pagayait le plus vite possible dans le sens du courant pour capturer le plus grand nombre possible de poissons remontant la rivière. Une corde était relâchée, tout en gardant la poche du filet bien tendue, et on refermait l'embouchure de la poche en la repliant à l'aide des perches qui retenaient le filet au fond de la rivière. Une fois le filet bien fermé, on dirigeait les canots sur la berge, où il était vidé. Pendant cette opération, de jeunes hommes harponnaient souvent les poissons qui s'étaient échappés du filet.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site