Longue maison - espace de cuisson

Fruits sauvages

Les fruits sauvages représentaient un complément appréciable à la diète de base de la population Stó:lō. La rhubarbe, les prunes et les pommettes pouvaient être cueillies avant l'automne et entreposées dans un endroit frais pour qu'elles mûrissent plus lentement. Les fruits sauvages pouvaient être ajoutés à du poisson séché ou de la viande séchée, et à d'autres produits végétaux séchés.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site