Longue maison - espace de cuisson

Transformation de l'écorce

Avant d'utiliser les bandes, l'écorce interne devait être séparée de l'écorce externe. Cette opération impliquait généralement l'utilisation d'un petit outil coupant pour séparer l'écorce mécaniquement. L'écorce pouvait aussi être séparée en la brisant à divers intervalles de longueurs adéquates pour permettre à l'écorce externe d'être détachée de l'écorce interne. La prochaine étape dans la transformation de l'écorce était le séchage; ceci était accompli en suspendant l'écorce ou en l'étendant à plat sur le sol jusqu'à ce qu'elle soit complètement sèche.

Les efforts de transformation se concentraient principalement sur l'écorce interne, et impliquaient la métamorphose de ce qui peut être considéré comme une matière première rigide et grossière en quelque chose qu'on a peine à reconnaître comme étant un produit du bois. Le déchiquetage, méthode communément utilisée pour assouplir l'écorce interne, était surtout employé pour l'écorce de jeunes arbres, parce que celle-ci est mince et facile à travailler. Le déchiquetage exigeait que l'écorce soit complètement sèche; parfois, pour s'assurer que l'écorce soit bien sèche, on la passait au-dessus d'un feu avant de la travailler. L'écorce était ensuite étendue sur une surface courbe en bois ou en pierre, puis battue avec un outil de bois dur. Le temps et l'énergie consacrés à la séparation des couches fibreuses de l'écorce pouvaient varier considérablement, en fonction de l'épaisseur de l'écorce travaillée.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site