Longue maison - centre

Chiens laineux

Les chiens laineux sont une énigme dans l'histoire actuelle des populations Salish côtières, dont les Stó:lō de la vallée du Fraser. De nos jours, les chiens laineux sont absents de ces régions, mais, il n'y a pas si longtemps, ils jouaient un rôle important dans l'économie et les pratiques de tissage des groupes Salish. De nombreux écrits anciens font mention de chiens de taille moyenne, dont l'aspect varie en fonction des saisons. À certains moments de l'année, les chiens sont décrits comme ayant un pelage court ou même rasé, alors qu'à d'autres moments, ils apparaissent avec des poils longs. Ces descriptions s'attardent aussi sur le fait que ces animaux étaient gardés à proximité des villages, ou même sur des îles spéciales, où on s'en occupait et les nourrissait.

Tout comme les moutons d'aujourd'hui, les chiens laineux étaient gardés pour leur laine et tondus une fois l'an. Des couvertures faites de poils de chiens laineux ont été collectionnées par les premiers explorateurs de la côte nord-ouest. Malheureusement, ces chiens ont disparu avec l'introduction par les premiers explorateurs de fils préfabriqués de laine de mouton. La seule explication sensée pour expliquer cette disparition est que la fibre des chiens laineux était moins importante que celle des chèvres de montagne pour la confection des couvertures cérémonielles. Il est aussi possible que les soins requis par les chiens étaient considérés comme trop grands, lorsque comparés avec la facilité d'obtenir des fils préfabriqués grâce aux échanges avec les nouveaux arrivants. Étant donné que les chèvres de montagne perdent leur pelage par mue saisonnière naturelle et n'ont pas besoin d'être nourries ou entretenues, leur fibre continue d'être utilisée jusqu'à ce jour.

Images

(121.5 KB)Deux fillettes avec un chien laineux.
English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site