Longue maison - centre

Séchage

Le séchage du saumon est l'une des principales techniques de transformation en vue de l'entreposage utilisées par les Stó:lō du fleuve Fraser. Ce procédé peut prendre deux formes: le séchage au vent et le séchage à l'air. Le séchage à l'air est pratiqué dans les régions normalement sèches du fleuve Fraser. Un support à séchage, structure rectangulaire composée de perches, était recouvert d'un toit, et des flancs de saumon étaient pendus à l'intérieur. Pour ce type de séchage, il fallait couper le saumon très mince afin d'éviter que le mauvais temps ne vienne le gâcher. Le toit était indispensable au succès du séchage, puisqu'il assurait une protection contre le soleil et les précipitations, qui pouvaient tous deux gâcher le poisson.

Le séchage au vent utilise les vents chauds qui soufflent dans le canyon du Fraser pendant l'été pour éliminer l'humidité du poisson que l'on fait pendre, généralement près de l'endroit où la pêche a eu lieu sur le fleuve Fraser. Les supports à séchage, semblables aux supports utilisés pour le séchage à l'air dans la vallée du fleuve Fraser, étaient érigés aux endroits les plus élevés près de la rivière et des emplacements favorables à la transformation. Placer le poisson à de tels endroits haut perchés l'exposait aux vents les plus forts du canyon, ce qui accélérait le processus de séchage et limitait la quantité d'insectes qui pouvaient avoir accès au saumon. Après une semaine de séchage, le saumon atteignait une consistance semblable à celle de la viande de bœuf séchée (charqui de bœuf). Des supports pour le séchage au vent sont encore en usage, et peuvent être aperçus du fleuve Fraser et de l'autoroute qui longe le canyon.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site