Longue maison - arrière

xáwéq (Carotte sauvage)

La carotte sauvage est une plante vivace qui produit une masse de petites fleurs blanches et un important système de racines. La feuille est finement découpée, un peu comme une fronde de fougère. On retrouve cette plante dans des clairières sèches et en terrain rocailleux. Près du lac Harrison et de Chehalis, la carotte sauvage pousse près de l'eau.

On récolte la carotte sauvage au début du printemps, avant sa floraison. Le cueilleur enlève soigneusement la partie la plus grosse de la racine, après avoir déterré celle-ci à l'aide d'un bâton à fouir, et laisse en place les plus petites parties afin que la plante puisse continuer à pousser les saisons suivantes. Les carottes sauvages sont blanchâtres et peuvent être confondues avec les carottes à Moreau, lesquelles sont toxiques. Une fois hors terre, il est possible de les différencier car la carotte sauvage a l'odeur des carottes orangées contemporaines, contrairement à la carotte à Moreau. Pour préparer les carottes sauvages, les racines peuvent être bouillies ou cuites à la vapeur, comme les carottes achetées au marché aujourd'hui.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site