Longue maison - arrière

Transport

Dans le passé, les Stó:lō utilisaient une grande variété de moyens de transport. Le commerce avec d'autres groupes autochtones du plateau et de la côte de la Colombie-Britannique exigeait que de longs voyages soient régulièrement entrepris et que les moyens de transport soient adaptés aux importantes charges de marchandise et au grand nombre de voyageurs. Les déplacements à pied sur la terre ferme et en canot sur les cours d'eau formaient un réseau élaboré et efficace de routes utilisées pour le commerce et la collecte de nourriture. Ce réseau facilitait également la communication entre les groupes et augmentait les opportunités de visites familiales.

La pirogue (ou canot) était le principal moyen utilisé pour le transport de marchandises et de personnes sur le fleuve Fraser. Les nombreux échanges entre le peuple Stó:lō et les autres groupes de la côte et de l'intérieur de la Colombie-Britannique dépendaient en grande partie du transport par voie d'eau. Des canots étaient également utilisés pour le transport du saumon, principale source de nourriture des Stó:lō.

À l'extérieur de la vallée du fleuve Fraser, l'importance du canot comme moyen de transport est reflétée dans les écrits d'un des premiers marchands, qui a documenté le transport des groupes autochtones le long de la côte. Des documents laissés par les premiers marchands de fourrure sur la côte, tant au nord qu'au sud, rapportent que plus de six cents canots entouraient les vaisseaux de traite ancrés, ce qui est arrivé au Capitaine Barnet alors qu'il effectuait de la traite dans la baie Cloak. Cet exemple illustre bien l'importance qu'avait le canot dans les activités de la côte nord-ouest.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site