Plage

Maisons longues

Les maisons longues Stó:lō (s'iltexwáwtxw ) étaient des structures massives qui abritaient beaucoup de gens du village. Les maisons longues Stó:lō avaient des toits à une seule pente très distinctifs. Elles étaient construites le long d'une rivière, avec le mur le plus haut du côté de la rivière et le mur le moins élevé faisant face au village ou à la forêt derrière lui. Les maisons longues étaient généralement construites une à côté de l'autre le long de la rivière, mais si l'espace ne le permettait pas, elles pouvaient également être construites en rangées, l'une derrière l'autre.

La maison longue était construite à l'aide de planches de bois faites à la main, attachées à un cadre de montants et de traverses. Le devant de la maison faisait généralement cinq ou six mètres de hauteur, alors que l'arrière en faisait de quatre à cinq. La largeur de l'édifice variait de six à dix-huit mètres, et sa longueur pouvait en être le double (sinon plus).

Les maisons longues étaient construites par un nombre de spécialistes, avec l'assistance des membres de la famille. Des spécialistes étaient responsables du choix des cèdres qui serviraient à la fabrication des planches pour la maison longue, et d'autres spécialistes s'occupaient de produire les montants, traverses et planches pour l'habitation. Lorsque la maison longue était complétée, une cérémonie était célébrée par les familles en l'honneur de cet achèvement, de même que des personnes qui avaient participé à sa fabrication.

Une maison longue pouvait servir d'habitation à un petit nombre de familles nucléaires ou à une famille étendue de plus d'une centaine de personnes. On employait des nattes faites de joncs ou d'écorce de cèdre pour diviser la maison en sections distinctes pour chaque famille. Des bancs de bois, qui étaient disposés le long des murs, servaient de lit. On entreposait des provisions sous ces bancs ou on les suspendait aux traverses du plafond. Du sable rapporté de la plage recouvrait le sol. Chaque section de la maison longue avait son propre foyer, dont la fumée pouvait s'échapper à travers une ouverture dans le toit pratiquée en repoussant des planches.

Le statut déterminait la position des maisons longues le long de la rivière, de même que la disposition des sections à l'intérieur de la maison. Les maisons longues qui appartenaient aux familles dont le statut était le plus élevé étaient bâties aux meilleurs endroits le long de la rivière. De même, les anciens au statut le plus élevé et leurs familles étaient logés le plus loin possible de la porte d'entrée principale de la maison longue, alors que les gens de statut moins élevé étaient logés près de cette porte d'entrée. Un certain nombre de raisons dictaient ces arrangements, la plus importante étant la protection des familles de statut élevé.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site