Plage

Cueillette et transformation des racines de cèdre

La vallée du fleuve Fraser est particulièrement propice à la collecte des racines de cèdre employées pour la fabrication de paniers, car les sols de cette vallée sont généralement sablonneux, surtout sur le bord du fleuve. La cueillette des racines de cèdre y était donc plus facile qu'en d'autres régions où le sol est moins sablonneux. Cette pratique impliquait presque exclusivement la cueillette des racines de cèdres anciens, car les racines des cèdres de seconde venue, différentes de celles des arbres anciens, étaient considérées comme de qualité inférieure.

Une fois la racine amassée, on lui enlevait sa couche externe en la passant au travers d'une branche fendue que l'on serrait fortement pour la tenir fermée; la racine était ensuite fendue en deux dans le sens de la longueur, et plusieurs autres fois encore dans le sens de la longueur. Le produit final était séché et entreposé. Les racines de cèdres devaient être trempées avant l'utilisation lorsqu'elles avaient été entreposées pendant de longues périodes.

English | Français
© SFU MUSÉE D'ARCHÉOLOGIE ET D'ETHNOLOGIE DE L'UNIVERSITÉ SIMON FRASER, 2008/2009. TOUS DROITS RÉSERVÉS. | Générique du site | Commentaires | Téléchargement | Carte du site