Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Orcas
Menu de ressources

La mesure du temps

Toute étude scientifique du passé, incluant le passé géologique, dépend de l'utilisation de méthodes de datation afin de déterminer l'âge des sites, des modelés (formes de paysage), des sédiments et autres évènements géologiques. Plusieurs méthodes de datation sont disponibles, et le scientifique doit décider laquelle est la mieux adaptée à chaque cas.

Les méthodes de datation relative

Fouilles

Les méthodes de datation relative ne permettent pas aux archéologues de déterminer un âge précis. Elles servent plutôt à évaluer l'âge de quelque chose par rapport à celui de quelque chose d'autre. La datation relative se fonde sur la loi de la superposition qui stipule que le matériel trouvé au bas d'une séquence sédimentaire est plus âgé que le matériel situé plus haut. Les méthodes de datation relative ont été les premières techniques de datation à être développées, et sont encore largement utilisées.

 

Les méthodes de datation absolue

Les méthodes de datation absolue peuvent donner l'estimé d'un âge en années calendaires. Les scientifiques peuvent utiliser plusieurs méthodes de datation absolue, dont la datation par le radiocarbone et la datation par le potassium-argon.

La datation par le radiocarbone

Morceau de bois enveloppé de cordage fait de racine fendue

La méthode de datation par le radiocarbone a été développée vers la fin des années 1940 par le Dr. Willard F. Libby, qui a ensuite remporté un prix Nobel en chimie pour ses travaux. Après avoir été présentée à la communauté scientifique en 1950, cette méthode est rapidement devenue la méthode le plus fréquemment utilisée pour déterminer l'âge de matières organiques.

À la base de la méthode de datation par le radiocarbone se trouve le fait qu'un isotope radioactif du carbone (le carbone 14) est présent dans l'atmosphère de la terre et est absorbé par les tissus de tous les organismes vivants. Après la mort, le carbone 14 commence à se décomposer à une vitesse connue. Le temps qui s'est écoulé depuis la mort peut être calculé en mesurant la quantité de carbone 14 qui reste dans l'organisme.

La datation par le radiocarbone ne peut être utilisée que pour les matières organiques telles que les os, le bois, le charbon, les coquillages, et a une limite d'environ 60,000 à 70,000 ans.

 

La datation par le potassium-argon

Fouilles

La datation par le potassium-argon est une technique de datation absolue qui peut être utilisée sur des rocs volcaniques. Le potassium radioactif (le potassium 40) se décompose éventuellement en argon, ce qui fait que l'âge de certains rocs ou minéraux peut être déterminé en mesurant la quantité d'argon qu'ils contiennent. Cette méthode est utile aux scientifiques qui travaillent dans des régions où des éruptions volcaniques se sont produites et ont laissé des couches de cendres qui peuvent être datées à l'aide de cette méthode.

 
100%

Vidéos QuickTime:

Dr. Michael Wilson

Dr. Michael Wilson
Département de géologie
Collège Douglas

Dr. Erle Nelson

Dr. Erle Nelson
Département d’archéologie
Université de Simon Fraser

Liens