Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Caribou
Menu de ressources

La glaciation

Un glacier peut être défini comme une immense masse de glace et de neige compacte qui se déplace lentement. On ne trouve des glaciers aujourd'hui que dans les régions polaires et au sommet des plus hautes montagnes mais, par le passé, ils couvraient de grandes parties de la surface de la terre. Ils ont formé la majorité du paysage que nous connaissons maintenant.

Durant l'époque du Pléistocène (une période géologique qui s'étend d'il y a 1.8 million d'années à il y a 10,000 ans), des cycles d'englaciation et de fonte glaciaires se sont répétés. Les cycles glaciaires étaient composés de périodes glaciaires, durant lesquelles le climat se refroidissait et les glaciers croissaient, et de périodes interglaciaires, durant lesquelles un climat plus chaud causait la fonte des glaciers.

La dernière période glaciaire en Amérique du Nord a été la glaciation Wisconsinienne. Elle se divise en les deux périodes glaciaires du Wisconsinien inférieur (il y a 80,000 à 55,000 ans) et du Wisconsinien supérieur (il y a 25,000 à 10,000 ans), et la période interglaciaire entre les deux (il y a 55,000 à 25,000 ans).

Durant la glaciation du Wisconsinien supérieur, la majorité du Canada et des parties du nord des Etats-Unis étaient recouvertes de deux immenses glaciers : l'inlandsis de la Cordillère qui se trouvait à l'ouest des montagnes Rocheuses et l'inlandsis laurentidien qui se trouvait à l'est. (Un inlandsis est formé par la convergence de plusieurs glaciers et désigne les plus grandes masses de glace.) L'épaisseur maximale de ces inlandsis était d'environ deux à quatre kilomètres. Il aurait donc été impossible à des gens ou à des animaux de les traverser.

Simulation de glaciation globale

100%

Vidéos QuickTime:

Dr. John Clague

Dr. John Clague
Département des sciences de la terre
Université de Simon Fraser

Liens