Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Premières personnes - fille

La route côtière

Les Amériques à 14000 A.A.

À l’origine de l’hypothèse de la route côtière se trouve l’idée que les premiers arrivants en Amérique du Nord on voyagé par bateau le long de la côte du Pacifique, et qu’ils ont vécu dans des régions libres de glace, appelées refuges, tout au long de leur voyage. Ils ont peut-être chassé des animaux sur la terre ferme, mais ils ont aussi probablement pêché et chassé des mammifères marins. Une fois qu’ils ont atteint les terres au sud des glaciers, certains d’entre eux se sont dirigés vers l’intérieur du continent et se sont installés dans le centre et le sud de l’Amérique du Nord. Ces premiers arrivants étaient les ancêtres des gens qui plus tard fabriqueraient et utiliseraient les pointes de projectile Clovis.

Les archéologues ont besoin de preuves afin de pouvoir établir de façon définitive que l’hypothèse de la route côtière est exacte. Voici certaines des choses qu’ils recherchent:

  • des preuves que les premiers arrivants avaient les outils et les techniques nécessaires pour fabriquer des bateaux et attraper des poissons et mammifères marins. Les archéologues cherchent donc des outils qui auraient servi à la construction de bateaux ou les restes de ces bateaux, et des choses telles que des hameçons et harpons. Jusqu’à maintenant, on n’a rien trouvé qui soit assez ancien pour avoir appartenu aux premiers habitants de l’Amérique du Nord.
  • des preuves que des régions libres de glace où des gens auraient pu habiter existaient le long de la côte. Des archéologues qui faisaient des recherches dans les grottes de Haida Gwaii et de l’île de Vancouver ont découvert des preuves que de telles régions existaient durant la glaciation.
  • des sites archéologiques le long de la côte qui seraient plus anciens que les sites Clovis qui se trouvent à l’intérieur du continent. On n’a encore trouvé aucun de ces sites sur la côte.

Jusqu’à maintenant, on n’a trouvé que très peu de preuves en faveur de l’hypothèse de la route côtière. Beaucoup d’archéologues lui donnent leur appui, cependant : ils disent que c’est la route la plus probable que les premiers peuples auraient empruntée dans leur voyage de la Sibérie à l’Amérique de Nord. Ils rappellent qu’une des raisons pour lesquelles on n’a trouvé aucun site archéologique est qu’une bonne partie de la côte a été submergée quand les niveaux marins se sont élevés suite à la fonte des glaciers. Les preuves se trouvent donc peut-être au fond de l’océan.