Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Premières personnes - fille
Menu de ressources

L’archéologie de la côte nord-ouest du Pacifique

Il est difficile de trouver des sites archéologiques anciens sur la côte nord-ouest du Pacifique, et aucun site assez ancien pour retracer le premier peuplement des Amériques n’a encore été découvert. On peut toutefois chercher dans les données archéologiques de sites plus récents des indices d’une occupation ancienne de la côte.

La datation par le radiocarbone a révélé une occupation humaine au site de la grotte On Your Knees, sur l’île du Prince-de-Galles au large de la côte méridionale de l’Alaska, vers 9,800 ans A.A. Des outils en obsidienne ont été trouvés sur le site, et des chercheurs ont relié cette obsidienne à des sources sur la terre ferme de la Colombie-Britannique et dans le sud-est de l’Alaska. Ceci suggère que vers 9,800 ans A.A., des populations vivant sur la côte étaient capable de parcourir des distances considérables, et peut-être qu’elles étaient présentes dans la région depuis assez longtemps pour avoir établi des réseaux d’échanges à longue distance.

Le site de Namu sur la côte centrale de la Colombie-Britannique était occupé autour de 9,700 ans A.A. Les types d’outils retrouvés à Namu sont semblables à ceux retrouvés sur les sites associés au complexe Nenana en Alaska, indiquant que les descendants des populations qui produisaient ces outils en Alaska pourraient avoir descendu la côte, emportant leurs outillages avec eux.

Les sites de l’île de Richardson et de Kilgii Gwaay attestent que des gens occupaient les îles d’Haida Gwaii au minimum vers 9,300 ans A.A. Ils y exploitaient les ressources marines, et utilisaient fort probablement des bateaux pour se déplacer d’île en île. Ces sites ont livré une grande quantité d’artefacts et de restes animaux, suggérant une occupation bien organisée et de longue durée. Quoiqu’il n’y ait aucun témoignage d’un peuplement plus ancien à Haida Gwaii, il est peu probable que ces sites représentent la première occupation humaine de l’archipel.

Plus loin en bas de la Côte Ouest, l’archéologue Rudy Riemer a découvert une caverne daté d’il y a plus de 9000 ans. Cependant, pas assez tôt pour être la preuve directe d'une migration de la Côte Ouest, le site montre que les populations étaient étendues le long de cette région de Nord-Ouest du Pacifique vers ce temps-là. Des artefacts de ce site ont été chimiquement analysés provenant des sources de matériel en pierre de la plus haute vallée de la rivière Squamish et des secteurs élevés de la chaîne Coast Mountain.

Dans la région de la Péninsule Olympique, le site de Manis contient la preuve d’une grosse partie chasse sur la côte ouest. D'un niveau daté il y a 12,000 ans, un os de mastodonte a été récupéré avec le bout d’une pointe d’os cassé logé dans lui, démontrant clairement la chasse aux gros animaux sur la côte ouest. L'autre évidence d'une grotte en Orégon montre très tôt l’occupation humaine, mais pas sous forme d’artefact ou de chasse. Au lieu de cela les chercheurs ont découvert quelques exemples de matières fécales fossilisées, appelées coprolites, dans les plus bas niveaux de la grotte de Paisley. La recherche d'ADN sur ces coprolites suggère qu'ils soient humains, bien que d'autres chercheurs aient remis en cause cette analyse, due à la ressemblance de ces échantillons avec d’autres matières fécales des grands herbivores et à la récupération de l'ADN canine des mêmes échantillons; menant aux questions de la contamination.

Ces données, ainsi que celles provenant d’autres sites côtiers, fournissent des témoignages indirects de populations humaines présentes le long de la côte du Pacifique à des temps très reculés. Cependant, aucune preuve archéologique définitive, suffisamment ancienne pour expliquer la présence de populations Clovis dans le centre du continent nord-américain vers 11,500 ans A.A., n’a encore été retrouvée sur la côte.

Si les gens se sont déplacés en bas de la Côte Ouest, et ensuite vers l'intérieur, où et quand ce mouvement s'est-il produit? Y a-t-il quelque archéologie suggérant que les populations sur la côte aient commencé à se déplacer vers l’intérieur?

Quelques sites des régions intérieures de l'état de Washington, L'Orégon et l'Idaho peuvent démontrer ceci. Des pointes de tiges de projectile ont été trouvées sur un site le long de Snake River dans l'état de Washington, datant de 8,800 à 10,800 ans. Un autre site dans le sud-central de l’Orégon, La grotte Fort Rock a contenu une couche de gravier qui a eu deux points d'obsidian à cet endroit. Les dates de cette couche sont aussi vieilles que 13,000 ans de A.A. La grotte Wilson Butte de l'Idaho contient aussi des artefacts fabriqués par les humains datant entre 14,500 et 13,000 ans. Peut-être ces sites sont des exemples des premières personnes se déplaçant vers l’intérieur; cependant le petit nombre de sites découverts jusqu'ici, fait qu’il est difficile de déterminer définitivement quand les premiers colons sont venus de la côte, ou à partir de l'est.

Une des voies que les archéologues ont essayées afin de déterminer l'origine de ces premières personnes est de regarder les types d'adaptations environnementales qu’ils avaient. Les indices des types de matériaux en pierre que les gens utilisaient dans leurs trousses à outils et des types d’établissement qu'ils ont habités peuvent permettre à des archéologues de déterminer si les premières personnes sont arrivées par la côte, ou via une route intérieure.

Carte de Site de la Côte du pacifique Nord-Ouest

Carte du Pacifique Nord-Ouest
© Daryl Fedje
Utilisé avec permission.

Les anciens littoraux
Les refuges côtiers
L’archéologie de la côte nord-ouest du Pacifique
Une adaptation maritime

100%

Vidéos QuickTime:

Dr. Barbara Winter

Dr. Barbara Winter
Musée d'archéologie et d'ethnologie de l'Université de Simon Fraser

Daryl Fedje

Daryl Fedje
Parcs Canada

Liens