Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Caribou
Collection Multimédia

Dr. Barbara Winter

Musée d'archéologie et d'ethnologie de l’Université Simon Fraser

Le pont terrestre de la Béringie

Le pont terrestre de la Béringie n’était pas réellement un pont. Il n’était pas non plus un isthme étroit de terre qui aurait relié la Sibérie à l’Amérique du Nord. Il s’agissait plutôt d’une vaste étendue du plateau continental. La Béringie a émergé lorsque les eaux de l’océan se sont retirées durant les périodes de glaciation, alors que les niveaux marins tout autour du globe se sont abaissés considérablement.

L’idée d’un pont terrestre fait naturellement penser à un passage étroit, mais en fait il s’agissait ici d’une étendue très vaste. Elle était plus grande que la surface de la Colombie-Britannique d’aujourd’hui, un environnement plat de steppe herbeuse. Cet environnement était une voie de passage pour les animaux migratoires. Des animaux, à partir des lemmings jusqu’aux mammouths, ont emprunté le pont terrestre de la Béringie et des humains les ont suivis. Dans leur voyage vers le nouveau monde, ces peuples ont chassé et suivi les animaux migratoires.

Vers la fin de la dernière glaciation, les glaciers se sont mis à fondre et les niveaux marins se sont élevés. Il y a environ 10,500 ans, le pont terrestre a disparu, et les continents de l’Amérique du Nord et de l’Asie se sont retrouvés séparés par la mer de Béring.

100%