Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Baleines
Collection Multimédia

Dr. Michael Wilson

Département de Géologie, Collège Douglas

Le corridor libre de glace

Le corridor libre de glace est une curieuse appellation. J’imagine que plusieurs personnes qui pensent au corridor libre de glace, lorsqu’ils entendent parler de ce concept pour la première fois, ont en tête un étroit passage avec d’imposants murs de glace de chaque côté, à l’est et à l’ouest, mais je vais devoir mettre cette appellation en contexte.

D’abord, nous parlons d’un territoire de l’ouest canadien qui inclut le sud du Yukon, traverse l’Alberta, et qui s’étend jusque dans le Montana puisque l’extrémité méridionale du corridor libre de glace était en fait localisée au sud de la frontière Canada - Etats-Unis lorsque les masses de glace étaient à leur étendue maximale. Nous parlons ici de deux masses de glace prenant de l’expansion à partir de deux directions différentes et entrant en contact, essentiellement se fusionnant, lors du dernier maximum glaciaire il y a environ 15,000 ans. La glace a pris de l’expansion à partir d’un foyer dans l’est que nous appelons l’inlandsis laurentidien. L’expansion s’effectuait principalement à partir de la région de la Baie d’Hudson, en direction de l’ouest et du sud. La glace prenait également de l’expansion dans les montagnes à l’ouest, se dirigeant vers l’est, l’ouest et le sud à partir de masses de glace qui se développaient dans la région montagneuse. C’est dans les plaines de l’Alberta, en particulier, que ces deux masses de glace se sont fusionnées, ou sont entrées en contact, lors du dernier maximum glaciaire, et comme vous pouvez l’imaginer, lorsque les glaciers ont commencé à reculer, à fondre, ce fut également la première région à s’ouvrir. C’est le territoire caractérisé par cette ouverture que nous appelons le corridor libre de glace.

De toute évidence, le moment de cette ouverture est une question importante. En fait, des archéologues et des paléoécologistes ont débattu pendant des années à savoir si le corridor s’est fermé complètement lors de la dernière glaciation. Des questions comme celle-ci deviennent donc très importantes en ce qui a trait au peuplement du nouveau monde.

Le corridor libre de glace en tant que caractéristique du paysage fut de très brève durée. Vous pouvez imaginer que si l’on parle d’un retrait glaciaire, il n’y eut aucune période prolongée au cours de laquelle il y aurait eu un étroit passage et d’imposants murs de glace. En fait, très rapidement, c’est devenu une vaste aire ouverte avec de la glace très loin à l’est et de la glace très loin à l’ouest. Essentiellement, ce que nous appelons généralement le corridor libre de glace aurait été une vaste toundra-steppe entre deux masses de glaces séparées l’une de l’autre par une distance considérable.

100%