Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Mammouth laineux
Collection Multimédia

Dr. Erle Nelson

Département d'archéologie, Université de Simon Fraser

Comment fonctionne la datation par le radiocarbone

La datation par le radiocarbone fonctionne parce qu’en haute atmosphère, une chose très étrange se produit: des rayons cosmiques venant de l’espace arrivent et, en entrant en contact avec l’atmosphère terrestre, provoquent la création d’une forme particulière de carbone appelée radiocarbone. Il s’agit d’un isotope radioactif de carbone qui finit par se désintégrer. Nous connaissons sa demievie. Nous savons qu’il a un taux de désintégration régulier – une moitié disparaît tous les 5 568 ans. Cette substance est produite en haute atmosphère et est rapidement convertie en dioxyde de carbone ordinaire, excepté que ce dioxyde de carbone contient du radiocarbone à la place du carbone normal.

Ce dioxyde de carbone, utilisé par les plantes au cours de leur procédé habituel de photosynthèse, est donc incorporé dans les tissus de toutes les plantes sur la terre, puis il est incorporé dans les tissus de tous les animaux qui mangent des plantes, et ainsi de suite. La datation par le radiocarbone repose sur le fait que lorsque ces plantes et ces animaux cessent d’absorber le radiocarbone de l’atmosphère, soit directement dans le cas des plantes ou indirectement dans le cas des animaux, la concentration en radiocarbone dans leurs tissus commence à diminuer. Si nous trouvons d’anciens tissus dans un site archéologique, un vieux morceau de charbon de bois, un vieil os animal ou quelque chose de semblable, nous pouvons mesurer la concentration en radiocarbone dans ce tissu, et de là déterminer le temps qui s’est écoulé depuis que cette plante ou cet animal a cessé d’absorber du carbone de son environnement.

Voilà ce qu’est un âge radiocarbone. Cela ne fournit pas directement l’âge d’un artefact, par exemple, mais cela peut nous apprendre quand une plante ou un animal est mort. En ce sens, une datation obtenue sur un charbon de bois provenant d’un foyer, par exemple, ne date pas le moment où ce feu a été allumé, mais elle nous apprend quand est mort l’arbre qui a produit ce charbon de bois. On doit garder ces choses en tête lorsqu’on analyse l’information fournie par le radiocarbone.

100%