Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Carte
Collection Multimédia

Dr. Knut Fladmark

Département d'archéologie, SFU

Une histoire brève des hypothèses de la route côtière

En ce qui a trait à la question de comment les premiers peuples sont venus en Amérique du nord et qui eut l’idée originale de la route côtière, ça nous ramène longtemps en arrière. Avant la découverte de sites Folsom et Clovis dans le Sud des E-U dans les années 1920 et 30, il était pensé communément que les gens étaient venus contournant la côte par bateau du Détroit de Béring. Mais lorsqu’on a trouvé ces anciens sites de l’intérieur par des cultures chasseuses de gros gibier, on a dû essayer d’expliquer à quelle moment ces adaptations terrestres sont parvenues dans les régions du sud de l’Amérique du Nord. Ainsi la fameuse proposition d’un corridor libre de glace fût générée dans les années 1940 et 50. Et la route côtière est tombée en défaveur – en extrême défaveur.

Mais dans les années 1960 un homme nommé Calvin Heusser, un palynologue, a fait sa dissertation de doctorat sur des sites de pollens anciens le long de la Côte du Pacifique de l’Amérique du Nord, de l’Alaska jusque en Oregon, et il a trouvé quelques assemblages de plantes étonnamment anciennes, du moins pour cette époque, suggérant que des plantes ont poussé le long de certaines parties de la côte il y a 11, 000 ou 12, 000 ans – beaucoup plus tôt que ce que les gens croyaient en ce temps-là. L’idée commune à cette époque était que la côte avait été complètement couverte de glace. Mais Heusser a trouvé ces refuges de plantes, comme il les appelait, et dans le chapitre final de sa dissertation, il a noté qu’ils auraient pu être un tremplin utile pour les gens se déplaçant de la Béringie vers le sud.

Quand j’étais étudiant gradué j’ai investi l’argent d’une semaine de repas pour photocopier la dissertation de Heusser et je n’ai qu’élaboré sur ses idées. Donc je n’ai certainement pas inventé l’idée de la route côtière – c’était l’idée de Heusser.

100%