Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Balbuzard p�cheur
Collection Multimédia

Dr. Jon Driver

Département d'archéologie, SFU

Découvertes à Charlie Lake Cave

Nous avons un dicton en archéologie; ce n’est pas ce que l’on trouve mais ce que l’on découvre. Alors, les objets que nous avons trouvés ne sont pas euxmêmes particulièrement excitants. La majorité de ce que nous avons trouvé consiste principalement d’outils de pierre et d’os d’animaux, les restants de repas laissés par des chasseurs-cueilleurs préhistoriques qui ont visité le site. Une chose exceptionnelle à propos de ce site c’est que nous avons des témoignages de gens qui ont visité le site initialement il y a plus de 12, 000 ans, puis tout au long des couches dans la fosse jusque en face du site où nous avons pu trouver la trace de gens qui l’ont visité jusqu’au moment où l’Autoroute Alaska fût construite dans les années 1940. Il semblerait que la plupart des gens qui ont visité le site l’ont fait pour les mêmes raisons. Ils étaient là principalement pour chasser, quelques uns y étaient pour pêcher, et nous pouvons aussi supposer qu’il y eut de la cueillette de plantes nutritives, particulièrement des baies, parce que le versant de colline a une large quantité de buissons de baies qui y poussent à ce jour.

Donc ces visites occasionnelles depuis plus de 12, 000 ans ont laissées un très long registre d’utilisation humaine dans cette région. La majorité de ce que nous avons trouvé, simplement des os d’animaux et outils de pierre, peuvent être interprétés en utilisant de analyses et interprétations scientifiques basées sur ce que l’on sait des sortes d’activités que faisaient les chasseurs et cueilleurs. Ils peuvent être interprétés pour nous donner une image de la vie autour de Charlie Lake Cave à différents moments au cours des 12, 000 dernières années. Quelques unes des découvertes les plus intéressantes, selon moi, se rapportent à la période la plus ancienne représentée au site, qui est la fin de la dernière glaciation et la transition des climats et environnements glaciers à un environnement plus moderne qui, dans cette partie du monde, est une forêt boréale. Nous avons des témoignages des artefacts qui nous renseignent au sujet d’où ces premiers peuples venaient et comment ils sont arrivés à ce site en premier lieu. Ensuite nous avons des témoignages des os d’animaux qui nous informent premièrement sur l’environnement dans lequel ces peuples vivaient, et deuxièmement à propos de quels types d’animaux ils chassaient. Entre autres mots, comment ils subsistaient. Nous avons aussi de l’information qui suggère quelque chose, mais seulement un petit peu, à propos des croyances spirituelles de ces premiers peuples dans la région de la Rivière Peace en Colombie- Britannique.

100%