Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Cheval du yukon
Collection Multimédia

Dr. Jon Driver

Département d'archéologie, SFU

A la découverte d'un nouveau territoire

Vous vous demandez peut-être pourquoi on ne trouve pas de traces de gens qui auraient habité en Amérique beaucoup plus tôt que les découvertes actuelles ne le suggèrent. Ceci est dû en partie au fait que les humains et humanoïdes se sont développés en Afrique et ont commencé à se propager à partir de l'Afrique il y a peut-être 100,000 ans. A mesure qu'ils s'éloignaient des chaudes contrées tropicales, ils devaient s'adapter à des climats plus froids, développer les outils et techniques nécessaires pour chasser les animaux dans ces nouveaux environnements, apprendre à fabriquer des abris et de chauds vêtements et devenir experts dans l'art d'allumer et entretenir des feux afin de se garder au chaud durant l'hiver. Pensez un peu aux problèmes reliés au fait de vivre dans un environnement arctique, dans un environnement très froid où il n'y a même pas de lumière pendant une partie de l'année, et où votre existence même dépend des résultats de votre chasse et de votre aptitude à vous garder au chaud. Vous comprendrez qu'il a sûrement fallu plusieurs milliers d'années avant que les humains aient pu développer les techniques dont ils avaient besoin pour pouvoir s'aventurer dans cet environnement arctique.

Le problème en ce qui concerne le peuplement de l'Amérique est qu'il n'y avait que deux options pour s'y rendre. La première était d'emprunter la bande de terre du détroit de Béring, la route terrestre qui partait de l'Asie et allait jusqu'au territoire qui s'appelle maintenant l'Alaska. Cela supposait qu'il fallait voyager dans des conditions arctiques très froides et n'aurait été possible que si les voyageurs avaient les outils et techniques appropriés et assez de connaissances pour pouvoir survivre dans l'arctique.

L'autre façon de se rendre en Amérique du Nord ou du Sud était par voie de mer. Des gens auraient pu se servir d'une embarcation pour se rendre de l'Afrique à l'Amérique du Sud, ou de l'Europe à l'Amérique du Nord. C'est une hypothèse plausible, qu'il faudrait explorer, bien qu'il n'existe absolument aucune preuve que les premiers habitants de l'Amérique y soient arrivés par bateau. Premièrement, on n'a trouvé en Europe ou en Afrique aucune preuve que les Africains ou européens de cette période pouvaient fabriquer des embarcations capables de traverser la mer. Deuxièmement, on n'a trouvé aucun artefact en Amérique du Nord ou du Sud qui se rapprocherait assez des artefacts de l'Europe ou de l'Afrique pour suggérer que les premiers peuples à coloniser l'Amérique aient traversé l'océan Atlantique.

Si nous regardons de l'autre côté du continent, il est très peu probable que des gens aient pu traverser le Pacifique. En effet, les recherches archéologiques qui ont été entreprises dans les îles du Pacifique, par exemple dans les îles de la Polynésie, suggèrent que des humains y sont arrivés il y a environ 3,000 ans, ce qui est beaucoup trop tard pour expliquer le peuplement de l'Amérique.

Donc, en ce moment, il n'y a que deux hypothèses plausibles pour expliquer comment les premiers peuples sont arrivés en Amérique: soit qu'ils sont arrivés par bateau, et nous n'avons aucune preuve de cette hypothèse, soit qu'ils sont venus par la bande de terre du détroit de Béring, ont traversé l'Alaska, et continué leur marche vers le sud. Mais comment se sont-ils déplacés vers le sud? En supposant qu'ils sont arrivés durant la période glaciaire, il y avait deux routes qu'ils pouvaient suivre. Durant plusieurs années, les archéologues ont favorisé l'hypothèse que les premiers peuples seraient arrivés de l'intérieur de l'Alaska; ils auraient ensuite suivi le corridor entre les glaciers des Rocheuses et ceux des plaines du centre du Canada et du bouclier canadien. La deuxième hypothèse, qui a été émise récemment, propose que, plutôt que d'avoir parcouru ce qu'on appelle maintenant le territoire (ou corridor) libre de glace, les premiers peuples auraient plutôt accompli leur voyage vers le sud en suivant le littoral de la côte ouest du continent. Ils auraient donc suivi la côte de l'Alaska, puis celle de la Colombie-Britannique, jusqu'à ce qu'ils se trouvent au sud des glaciers. A partir de ce point, ils auraient bifurqué vers l'intérieur des terres et colonisé ce qui est maintenant la majorité de l'Amérique du Nord et ensuite l'ensemble de l'Amérique du Sud.

L'hypothèse que les premiers arrivants se sont déplacés le long du littoral, possiblement en employant des embarcations, a acquis de plus en plus de popularité au cours des dernières années. Par contre, celle que les premiers arrivants ont parcouru le territoire libre de glace au centre du continent a reculé d'autant car il y a de moins en moins d'évidence en sa faveur.

100%