Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Chasse au caribou
Collection Multimédia

Dr. Roy Carlson

Département d'archéologie, SFU

Namu

Namu a probablement la plus longue séquence archéologique de tous les sites du Canada. La datation radiocarbone la plus ancienne est d’il y a 10, 000 ans, ce qui en terme de dates calibrées donne une date d’il y a 11, 000 ans, et ça va de là jusqu’à la période historique. Cependant, le site n’a pas grand chose à voir avec ce qui ont été les premiers grands mouvements dans le Nouveau Monde. Il est important en ce qu’il fait partie d’une série de sites le long de la côte de la Colombie-Britannique, au Yukon et en Alaska, dans lesquels les plus anciennes couches contiennent des assemblages similaires d’outils de pierre sur éclat et ne possèdent également pas de technologie de microlames. Ces outils sont des pointes de lances et des couteaux faits en esquillant les deux faces de l’artefact (c’est une façon de faire des outils), des perceurs ou perforateurs, des petits grattoirs de peaux, et différents types de larges grattoirs sur nucleus qui auraient pu être utilisés pour travailler le bois autant que les peaux.

Ce que ces similarités indiquent pour cette période de temps, qui serait autour d’il y a 12, 000 à 13, 000 ans, c’est la présence de la même culture, du centre de l’Alaska à travers la toundra du Yukon, sur la côte du Nord-Ouest et en descendant la côte, qui était également une toundra à l’époque. Maintenant, pourquoi des gens sortiraient du centre de l’Alaska et du Yukon pour aller jusqu’à la côte? Ce que je pense c’est que les caribous étaient l’attraction pour ces gens. Nous avions un environnement de toundra dans tout l’Alaska et le Yukon jusqu’aux cols des montagnes, près de Skagway et sur la côte et les Îles de la Reine Charlotte – le niveau des eaux étant beaucoup plus bas en ce temps-là. Et nous savons que les caribous se trouvent sur la côte il y a 11, 500 ans, alors je pense qu’ils étaient probablement l’attraction. En Alaska cette culture est appelée le complexe Nenana et nous savons que par le travail fait là-bas par David Yessner et d’autres archéologues que c’était une culture de chasse. Ces gens étaient adaptés à l’environnement arctique, ils avaient un outillage arctique et ils étaient chasseurs.

100%