Passer au contenu de la page

En Route vers un Nouveau Territoire

Couples
Collection Multimédia

Dr. Roy Carlson

Département d'archéologie, SFU

Archaéologie de la Sibérie

La Sibérie, l'extrême-orient russe, est très vaste. Lorsque les ancêtres des peuples autochtones des Amériques y vivaient il y a 17,000 ou 18,000 ans, ce territoire était froid, même plus froid qu'il ne l'est présentement. On trouvait à ce moment-là en Sibérie de la toundra, des prairies, et des parcelles de forêts. C'était cependant une période de changement: le climat se réchauffait et les glaciers fondaient.

Les gens qui y habitaient étaient de petites bandes de chasseurs et pêcheurs nomades. Ils disposaient de vêtements ajustés faits de peaux d'animaux qui leur permettaient de s'adapter à ce climat et d'y survivre. Ils avaient également un outillage arctique, des outils adaptés à cette région, et un mode de vie nomade qui dépendait des produits de leur chasse aux herbivores tels que les mammouths qui ont été trouvés à Berelekh.

Les outils de pierre de cette époque sont en général similaires aux outils de pierre taillée les plus anciens trouvés en Amérique: des pointes bifaces qui servaient de pointes de lance, des outils pour couper et percer, des grattoirs pour préparer les peaux d'animaux, des forets et autres outils du genre. Ils n'en sont cependant pas des copies exactes.

L'industrie lithique qui dominait en Sibérie à ce moment-là est la technique des microlames. une technique qui ne se retrouve pas dans les outillages de pierre les plus anciens trouvés en Amérique. Les archéologues recherchent donc en Sibérie une culture ancestrale qui aurait employé des pointes de projectiles et des grattoirs similaires à ceux trouvés en Amérique, mais qui n'aurait pas eu recours à la technique des microlames. Jusqu'à présent, ces recherches ont été sans succès. Pendant une certaine période, on a pensé que les ancêtres des populations de l'Amérique provenaient des sites Dyuktai; ces sites, cependant, contiennent beaucoup de microlames. Comment se fait-il qu'on ne trouve pas de microlames dans les sites les plus anciens en Amérique?

Il y a plusieurs réponses possibles à cette question. L'une d'entre elles pourrait être qu'ils avaient en effet déjà utilisé la technique des microlames, mais qu'avec le temps, ils l'avaient oubliée. Une autre est que la Sibérie est tellement grande qu'on n'a pas encore trouvé l'endroit d'où sont partis les premiers voyageurs vers l'Amérique. Et naturellement il y a le problème de la plate-forme de la Béringie, qui constitue maintenant le fond de mer entre la Sibérie et l'Alaska: peut-être qu'y est engloutie l'origine de l'industrie lithique qui s'est ensuite propagée en Amérique.

De toute façon, on effectue toujours des recherches en Sibérie, où on a trouvé quelques sites Dyuktai dont l'outillage ne comprenait pas de microlames. Il s'agit cependant de sites où l'on n'a fait que de petits échantillonnages, ce qui suggère qu'il y a peut-être des microlames dans ces sites mais qu'on ne les a tout simplement pas encore trouvés.

100%